A voir à Labaroche

musee-bois

Musée des métiers du bois

Le Musée des métiers du bois

En 1989, quelques collectionneurs passionnés par le patrimoine forestier décident de récupérer les pièces d’une scierie désaffectée. Désireux d’offrir au public un témoignage de la vie d’autrefois à Labaroche, ils obtiennent en 1991 le soutien de la commune. Peu à peu, ils collectionnent des outils et des machines de menuiserie, de sabotiers et d’usage agricole en rapport avec le bois.

En 1996, la commune obtient les subventions nécessaires à la construction d’un bâtiment capable d’abriter un musée. La charpente est réalisée avec 360m3 de bois de résineux local, et la construction s’étale de 1996 à 1997.

En 2000, la plus grosse machine — le haut fer (scie à grumes) — est mise en route grâce au remontage des pièces de la scierie.

Le Musée est dirigé par une association regroupant 40 bénévoles de tous horizons (ingénieurs, ouvriers, mécaniciens, enseignants, retraités, etc.).

Le Musée des métiers du bois, occupant 2000 m², est consacré à la découverte de l’arbre dans la forêt et du travail du bois de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle. La visite d’environ 2h30 se fait en compagnie de guides qui font fonctionner différents outils et machines en expliquant le fonctionnement : une machine à vapeur (année 1896), un haut fer, des tours reproducteurs de manches de haches, une saboterie etc. Un espace pédagogique est dédié à la compréhension de l’arbre (le regarder, le toucher, le sentir). Un secteur est réservé à l’exposition d’une collection d’environ 900 jouets en bois.   Site Internet

Vue aérienne du château du Hohnack

Ruines du château féodal du Petit Hohnack

Propriété de la commune, le château du Petit Hohnack est classé monument historique depuis 1905. Construit au XII° siècle par les comtes d’Eguisheim, il sera démantelé en 1655 sur ordre de Louis XIV. Le site reste remarquable : une bonne partie de l’enceinte polygonale demeure, ainsi que des parties importantes des tours et du donjon. Les vestiges ont été restaurés et consolidés au XX° siècle.    Descriptif

eglise-st-michel

Eglise Saint-Michel

L’église Saint-Michel (1787)

Cette église-halle est construite au sommet d’une colline rasée, étayée par des murs de soutènement, à Basse Baroche. La toiture du clocher, érigée sur le transept gauche, est refaite en 1836 et celle de la nef en 1854, une tempête l’ayant en partie détruite trois ans avant. Une horloge est installée également en 1854. L’église est incendiée en janvier 1945, lors des combats de la libération. Elle est reconstruite sur le modèle de l’ancien en conservant la façade de 1787 et l’entrée de style classique, mais sa longueur est diminuée.

Saint-Wandrille

Chapelle Saint Wandrille

Chapelle Saint Wandrille (1868-1869)

Dans sa pérégrination, après avoir séjourné au monastère de Romains-Moutiers, au pied du Jura, Saint Wandrille a pu remonter vers le nord et se fixer pour un temps dans les Vosges. Il aurait ainsi construit à Labaroche un petit oratoire, bien qu’aucune chronique ne l’affirme. Ce qui semble plus plausible, c’est qu’au Moyen Âge des moines défricheurs venus de l’abbaye de Fontenelle soient passés par Labaroche et y aient apporté le culte de Saint Wandrille leur patron. Il existe d’ailleurs à Labaroche un lieu-dit qui s’appelle “Les Fontenelles” qui a peut-être un rapport avec cette abbaye. Depuis une date immémorable, il existe une chapelle Saint Wandrille à Labaroche. La chapelle actuelle fut construite entre 1868-1869. Gravement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale elle fut peu à peu restaurée et rendue au culte le 6 août 1978.


Avr 29, 2014 | Posted by | Commentaires fermés sur A voir à Labaroche